Une mutuelle particulièrement
adaptée aux salariés et retraités
des hautes technologies

Dossier thématique « Audition/Dentaire/ Optique »

Opération de la cataracte

La cataracte est une maladie qui se déclare généralement vers la soixantaine. Elle touche près d'une personne sur cinq. Elle entraîne des troubles de la vision et altère donc la qualité de vie.

Une du dossier

Partagez
ce dossier

Contrairement à une idée reçue, la cataracte n’est pas une "peau qui pousse devant l’œil".

C’est une opacification progressive du cristallin, normalement clair et transparent.
Le cristallin est une lentille placée derrière l’iris qui fait converger les rayons lumineux sur la rétine.
La perte de sa transparence empêche la lumière de pénétrer jusqu’au fond de l’œil, entraînant  une baisse évolutive de la vision, des sensations d'éblouissement ou de brouillard, une perception moins vive des couleurs, une vision voilée.
Si vous souffrez de ces troubles, il ne faut pas vous dire que c'est normal, que c'est l'âge... Non : il est possible d'y remédier et il ne faut pas hésiter à aller consulter un ophtalmologiste.

L'examen au biomicroscope, pour observer et préciser le niveau exact de l'atteinte de l'épaisseur du cristallin et du degré d'opacité, permet au spécialiste de confirmer le diagnostic.
Il pratique également un examen du fond de l'œil pour éliminer toute atteinte rétinienne associée.

Une fois que la cataracte se trouve à un stade bien avancé,  aucune technique ni traitement ne peut parvenir à restaurer la transparence d'un cristallin opacifié. La seule solution qui s'offre alors au malade est l'ablation chirurgicale du cristallin malade, remplacé par un cristallin artificiel.
Intervention courante aujourd'hui, la chirurgie permet dans 90 % des cas de retrouver une vision normale. Dans les autres cas, ce sont généralement d'autres problèmes oculaires (DMLA ou glaucome) qui empêchent le patient de recouvrer une bonne vision.
Une fois la décision d'opérer la cataracte confirmée, l'ophtalmologiste va effectuer un examen (biométrie) pour déterminer avec précision la puissance du cristallin artificiel qui sera implanté.

L’opération est de plus en plus souvent réalisée en ambulatoire. Ce qui signifie que le patient entre le matin à l’hôpital et repart chez lui l’après-midi.

Contrairement à une autre idée reçue, l'opération n'est pas effectuée au laser. On pratique une petite incision dans l'œil pour pouvoir introduire un appareil perfectionné qui pulvérise et aspire le cristallin opacifié. Ensuite, on met en place la lentille artificielle dans l'enveloppe du cristallin.
Dans la grande majorité des cas, l'intervention se fait sous anesthésie locale.
Elle dure environ 30 minutes.
Un pansement est ensuite appliqué sur  l'œil. Il sera enlevé dès le lendemain.
Une coque en plastique vous sera remise. Vous devrez la porter la nuit pendant une semaine.

Après l'opération, vous pourrez reprendre en toute confiance vos activités normales.

Il vous faudra quand même attendre plusieurs semaines pour faire du sport. Il est aussi recommandé de porter des lunettes pour protéger  l'œil opéré.

Un contrôle sera effectué par votre ophtalmologiste dans la semaine qui suit l'opération. La prescription de nouvelles lunettes ne pourra se faire qu'un mois après l'opération.

 

Photo Nathanaël MERGUI pour la Mutualité Française

Nous contacter

Cliquez ici pour accéder à notre formulaire de contact et à nos coordonnées
Offre particulier
Offre particulier

La MMEI assure la couverture complémentaire santé de 14.500 personnes protégées.

En savoir plus...

122 rue de Javel 75015 Paris
Tél. : 01.56.09.09.74       Email : contact.mmei@mmei.fr